Accueil du site > Actualités > Archives 2009 > Accord salarial dans les hôtels cafés restaurants

Accord salarial dans les hôtels cafés restaurants

16 décembre 2009

Les organisations patronales signataires, le Synhorcat, l’Upih et la Fagiht, ont signé le texte mardi tandis que les syndicats Force ouvrière, CGT, CFTC, CFDT et CGC le feront mercredi.

De g. à d., Claude Daumas (Fagiht), Michel Jeanpierre (CFTC), Stéphane Fustec (CGT), Didier Chenet (Synhorcat), Denis Raguet (FO) et Jean-François Girault (CPIH)

"Par cet accord, les organisations professionnelles redistribuent un milliard d’euros de pouvoir d’achat aux salariés", a affirmé Didier Chenet, président du Synhorcat qui a été en pointe dans les neuf mois de négociations.

L’Umih, principale organisation du secteur, et le GNC (Groupement national des chaînes hôtelières), qui représente les grands groupes, n’ont pas signé le texte mais il s’appliquera néanmoins à l’ensemble de la profession.

Le secrétaire d’Etat chargé du Commerce, Hervé Novelli, s’était félicité mardi matin de l’accord en affirmant qu’il était "le plus important de l’histoire de cette branche".

"C’est une avancée historique pour les 600.000 salariés du secteur. Pour un salarié au smic à temps plein dans la restauration, cela représente 600 euros de pouvoir d’achat supplémentaire par an et le gain peut aller jusqu’à 1.500 pour un employé qualifié", a-t-il dit à l’issue d’un comité de suivi sur le "contrat d’avenir" signé par la profession en avril.

"L’accord social est au coeur du contrat d’avenir car il engage durablement le secteur qui sera plus attractif", a affirmé Didier Chenet pour le Synhorcat.

Le "volet social" du contrat d’avenir est ainsi conclu avant la fin de l’année, comme les restaurateurs s’y étaient engagés, alors que les baisses de prix promises laissent à désirer.

"Pour les négociations sociales, l’objectif est atteint. Pour les prix, la moitié du chemin a été parcourue", a dit Hervé Novelli.

Les principaux points de cet accord

  • une grille de salaires revalorisée et supérieure au smic ;
  • une prime TVA pérenne d’un montant plafonné à 500 € pour tous les salariés (au prorata du temps de présence et sous certaines conditions d’ancienneté) ;
  • la mise en place d’une mutuelle dès le 1er juillet 2010 ;
  • 10 jours fériés dont 6 garantis ;
  • la revalorisation de 8 niveaux de qualification.
H.T.R. Consulting - Le Cros de l'Estang - 104 Impasse des Mûriers - 83136 Méounes les Montrieux - Tel : 06.78.43.79.74